Prendre RDV

Diabète T3 et Alzheimer

Le sucre et ses effets dévastateurs sur notre cerveau ! 

L’addiction au sucre toucherait entre 5 à 10% de la population. Il procure les mêmes effets que toutes autres addictions en générant une sensation de bien-être et en activant la dopamine « l’hormone du bien-être », on appelle cela le circuit de la récompense. Le diabète est un fléau qui se propage de plus en plus. Aujourd’hui, le diabète Type3 fait son apparition et celui-ci serait lié à la maladie d’Alzheimer.

  • Le diabète Type1 est généralement lié à des facteurs génétiques. Une soif intense se fait sentir, des malaises répétés et une perte de poids fait son apparition.

  • Le diabète Type2 résulte d’un surpoids et d’une hygiène de vie néfaste pour la santé. Un déséquilibre nutritionnel et un manque d’activité physique contribuent au développement du diabete et d’autres pathologies tels que l’obésité, l’hypertension ou les maladies cardiovasculaires.

  • Pour le diabète Type3, lors d’un Pet-scan, l’activité cérébrale montre que les personnes qui sont atteintes d’Alzheimer métabolisent le glucose dans le cerveau très lentement par rapport aux personnes non atteintes. Il y a un lien entre cette maladie et l’utilisation du glucose au niveau du cerveau. Il est indispensable de se rendre compte de sa consommation de sucre au quotidien. D’ailleurs, avec l’âge nous avons plus tendance à être plus souvent attiré par une alimentation plus sucrée.

Une surconsommation de sucre créée des troubles du caractère comme l’agressivité ou de la désorientation. 

Consommer du sucre, oui, mais pas n’importe lequel et à petite dose!

Le sucre est utile pour fournir de l’énergie à nos cellules. En revanche, lorsqu’il y a surconsommation, il devient vite un poison et favorise le développement de cellules cancéreuses et provoque des maladies neurodégénératives.

La maladie d’Alzheimer est due principalement à une dégénérescence neuronale, à savoir, une mauvaise connexion des neurones ce qui faussent les informations entre eux. De même que l’excès de sucre engendre des troubles du comportement ou des pertes de mémoire.

L’axe intestin-cerveau est trop souvent méconnu

Tout d’abord, l’équilibre de la flore intestinale joue un rôle majeur sur notre santé mentale. La sécrétion d’acide gras à chaine courte (AGCC) dont le butyrate, l’acétate et le propionate, s’effectue dans l’intestin grâce à une alimentation équilibrée. Les AGCC protègent la paroie de l’intestin et sécrétant du mucus. Le butyrate se trouve dans les aliments riches en fibres. Il réduit les inflammations, agit sur le contrôle de la glycémie, la gestion du poids et l’axe intestin-cerveau en améliorant la mémoire et la cognition. 
Quant au microbiote intestinal, il est colonisé par de nombreuses bactéries lorsque nous mangeons. Le sucre, les céréales raffinées ou des aliments industriels engendrent une prolifération de bactéries nocives pour l’équilibre de l’intestin. Si une hyperperméabilité n’est pas traitée et s’accentue, des maladies inflammatoires, auto-immune ( Crohn, diabète Type1, polyarthrite rhumatoïde, sclérose en plaque …) et des maladies affectant la sphère cérébrale comme l’Alzheimer, font leurs apparitions. 

10 conseils pour diminuer votre consommation de sucre :

  • Ne consommez que 5% de sucre dans la journée

  • Apprenez à lire les étiquettes afin de repérer les sucres cachés : amidon de maïs, sirop de glucose, fructose, le dextrose…

  • Limitez les boissons sucrées et buvez de l’eau.
  • Evitez les jus de fruits industriels concentrés en sucre blanc et absence de fibres.
  • Evitez les produits ultra-transformés : ce ne sont pas de «vrais» aliments! Ce sont des produits industriels auxquels on ajoute du sel, des matières grasses, des additifs, des sucres simples. Ils ne sont pas rassasiant et cela augmente la glycémie(certaines céréales à déjeuner, grignotines salées, gâteaux, bonbons,pâtes, pizza…).
  • Choisissez les produits non transformés: les fruits frais, les oléagineux (amandes, noisettes).
  • 100g de chocolat à 80% contient moins de 2 morceaux de sucre. 
  • Evitez le pain blanc. Il est réalisé à base de farine blanche, de levure et de sel. Son index glycémique est élevé. Préférez le pain complet ou le pain à la farine intégrale…tout en le consommant modérément.
  • Réinvestissez votre cuisine, le fait-maison est toujours ce qu’il y a de mieux.
  • Marchez au moins 30 min par jour pour éliminer les excès de sucre consommez par vos muscles. 

Manger moins de sucre permet de conserver une bonne santé globale. 

Prenez bien soin de vous


Top